Rénovation & domotique : 6 conseils de spécialistes de la rénovation

par | 2 décembre 2021

Vous êtes sur le point de rénover votre logement et vous vous posez la question de la domotique ? Effectivement, la maison connectée est un modèle définitivement tourné vers l’avenir, qui apporte de nombreux avantages à ses habitants. Comment l’intégrer de manière intelligente ? Quelles solutions choisir et par où commencer ? D’expérience, voici six conseils à avoir en tête avant de rénover votre maison avec de la domotique.

1. Filaire ou sans fil, quelle différence ? Que choisir ?

Pour rénover un logement avec de la domotique, vous devez tout d’abord vous poser la question des technologies à utiliser. Actuellement sur le marché, deux types de solutions vous sont proposés : le filaire (par câble), et le sans fil (Wifi, bluetooth…).
Mais alors, que choisir pour rendre sa maison intelligente ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici une liste exhaustive des avantages et inconvénients de chaque solution.

  • Les avantages du filaire

    • Très fiable

      La domotique filaire est très fiable, car toute l’information passe par un câble. Vous limitez ainsi les risques de déconnexion et de perturbation.

    • Excellente sécurité

      En passant par un système d’électricité intelligente stable et performant tel que KNX, Lutron, Crestron, ou myhome, vous pouvez discuter avec votre maison en toute sécurité. Cette technologie, très rassurante, rend impossible la récupération des données de votre habitation par une personne extérieure.

    • Distance infinie entre les objets connectés

      La domotique filaire s’appuie à la fois sur un système d’électricité intelligente, un réseau informatique de qualité et un Wifi performant. Avec cette équation vous pouvez connecter des objets de part et d’autre de votre logement sans souci.

  • Les inconvénients du filaire

    • Compliqué à installer

      Dans le cadre d’une rénovation, installer des objets connectés en filaire nécessite l’ouverture de murs pour y faire passer les câbles. Il est par ailleurs recommandé de vous faire accompagner par des spécialistes en domotique pour penser l’ensemble de votre maison selon vos habitudes et vos objectifs.

    • Prix élevé en fonction des marques

      Il existe peu de solutions filaires sur le marché, ce qui restreint le choix et augmente inévitablement le prix de ces installations. Cependant, cette solution très fiable peut être amortie rapidement grâce aux gains de temps et d’énergie qu’elle procure.

  • Les avantages du sans fil

    • S’adapte à l’existant

      Les objets connectés sans fil permettent de connecter n’importe quel appareil électrique que vous possédez déjà. Une lampe à connecter ? Installez tout simplement une prise intelligente pour la piloter à distance.

    • Facile à installer

      Bien que nous vous recommandions toujours de faire appel à un électricien pour installer vos objets connectés, il vous sera quand même possible de connecter votre maison sans avoir à ouvrir les cloisons.

    • Bonne adaptation aux distances

      Aujourd’hui, les technologies sans fil s’adaptent très bien aux distances dans un logement, notamment grâce au système de box ou passerelle. Vos objets connectés sont reliés à une box, elle même connectée à votre Wifi, qui assure le relais dans toute la maison.

    • Prix abordable

      Selon les marques choisies, les prix des objets connectés sans fil peuvent varier du simple au double, mais sont généralement légèrement moins chers qu’un équipement complet filaire. Pour faire votre choix nous vous recommandons de faire attention aux critères suivants : la sécurité, la pérennité de la marque, la possibilité d’utiliser l’objet sans pile.

  • Les inconvénients du sans fil

    • Difficile d’équiper toute la maison

      Aucune marque d’objet connecté sans fil permet d’équiper entièrement sa maison (jardin, chauffage, caméras, lumière, audio…) Il est donc possible d’être confronté à des problèmes d’incompatibilités entre les modèles.

    • Attention à la sécurité

      Bien que la majorité des objets connectés sans fil soient de nos jours très sécurisés, nous vous recommandons de faire attention aux technologies choisies. Assurez-vous que l’onde utilisée soit de notoriété publique (Zwave, EnOcean, ZigBee).

    • Bonne adaptation aux distances

      Aujourd’hui, les technologies sans fil s’adaptent très bien aux distances dans un logement, notamment grâce au système de box ou passerelle. Vos objets connectés sont reliés à une box, elle même connectée à votre Wifi, qui assure le relais dans toute la maison.

    • L’obsolescence / une solution d’appoint

      Les objets connectés ont une durée de vie limitée. Par exemple, une ampoule connectée standard est conçue pour 10 000 heures. Avec cette solution, votre maison est dépendante d’objets dont l’obsolescence est programmée. Il s’agit donc plus d’une solution d’appoint pour s’amuser, que véritablement de domotique.

    • Les ondes pour les personnes qui y sont très sensibles

      Bien que les fréquences émises par ces appareils soient largement moins puissantes que celles des téléphones portables… C’est un détail qui pourrait rebuter certains d’entre nous.

Conclusion du duel

Pour rendre sa maison véritablement intelligente, la solution la plus pérenne et fiable est la domotique filaire. Lors d’une rénovation, il est cependant tout à fait possible d’utiliser les deux technologies. Par exemple, se servir de la technologie filaire pour les objets et pièces qui nécessitent plus de sécurité, et de la technologie sans fil pour les utilisations moins sensibles et purement esthétiques. La bonne nouvelle, c’est qu’il vous sera possible de piloter les deux à partir d’une même interface, si vous choisissez une passerelle compatible avec toutes les technologies utilisées.

2. Prévoir des gaines vides

Avoir une maison connectée deviendra un standard dans les années à venir. Or, vous n’avez peut-être pas encore le budget nécessaire pour connecter l’ensemble de votre habitation. Nous vous recommandons tout de même d’anticiper le futur, et de prévoir des gaines vides, qui pourront accueillir plus tard des câbles pour connecter votre maison. Ainsi vous vous offrez la possibilité d’optimiser votre maison plus tard, sans poussière ! Lors d’une revente, cette option sera également une plus-value pour votre bien, qui pourra s’adapter aux exigences des prochains habitants.

3. Vérifier la compatibilité aux assistants vocaux

Que serait une maison connectée sans assistant vocal ? Google Home, Amazon Alexa, Siri d’Apple… de nombreux choix existent et ils équipent maintenant de nombreux foyers. Cependant, tous les objets connectés n’y sont pas compatibles, que ce soit en filaire ou non filaire. En effet, les GAFAM n’engagent ce processus de compatibilité qu’avec les marques pérennes, qui ne risquent pas de disparaître dans les années à venir. Ne choisissez donc pas forcément les solutions les moins chères, mais aussi les solutions les plus pérennes et universelles.

4. Choisir le bon électricien

Pour connecter votre maison lors d’une rénovation, faîtes bien attention à choisir le bon électricien. En effet, tous les électriciens ne sont pas formés aux technologies d’électricité intelligente comme KNX, Lutron, Crestron, ou myhome.

Il existe des architectes d’intérieur et électriciens spécialisés en domotique, qui sauront vous conseiller sur les meilleures options qui s’offrent à vous. Ils pourront même parfois vous faire faire des économies en vous proposant des solutions auxquelles vous n’auriez pas pensé.

Conseil d’expert :

Pour rendre votre maison intelligente, faites appel à des spécialistes en rénovation avec domotique, et un électricien spécialisés en domotique. Ça existe !

5. Prévoir un plan “B”

En matière de maison connectée et de domotique, vous avez deux raisons de prévoir un plan “B” :

  • Si le fabricant cesse de maintenir vos modèles

    Dans le cadre d’une installation filaire, il existe des systèmes dits “fermés”, et des systèmes connectés dits “ouverts”. Nous vous conseillons de choisir un système connecté ouvert qui ne sera pas lié à un seul fabricant, mais qui sera compatible à d’autres marques. Par exemple, le protocole KNX garantit que tous les fabricants qui y adhèrent sont compatibles. Ainsi, si votre fabricant cesse de maintenir un modèle, vous pourrez toujours le remplacer par celui d’une autre marque.

    Choisissez également une agence de rénovation spécialisée en domotique qui utilise un logiciel open source. Ainsi, quoi qu’il arrive dans le futur, vous pourrez toujours modifier votre installation avec n’importe quel partenaire. C’est par exemple le cas de l’agence LBM™.

  • Si vous avez une panne de Wifi

    Votre logement connecté doit pouvoir fonctionner également de manière traditionnelle. Si vous avez une panne d’Internet, les interrupteurs, chauffages et autres objets du quotidien doivent absolument rester opérationnels. Veillez donc à choisir des interrupteurs et objets connectés qui peuvent aussi fonctionner à l’électricité classique. Par ailleurs, si vous envisagez la possibilité de louer votre logement par la suite, vous ne trouverez pas forcément un locataire adepte de domotique. Vous devrez donc lui offrir la possibilité de piloter son logement de manière traditionnelle.

6. Bien choisir ses objets connectés selon vos besoins

Pour connecter votre appartement ou votre maison, vous n’avez pas forcément besoin de vous équiper de tous les appareils qui existent. En fonction de vos besoins et de vos objectifs, certains objets connectés seront plus ou moins adaptés. Voici un éventail des possibilités qui s’offrent à vous.

  • Pour améliorer sa sécurité

    La sécurité est une des principales raisons qui pousse les propriétaires à investir dans des installations connectées. En effet, de nombreuses solutions s’offrent à vous pour avoir l’esprit plus tranquille lorsque vous quittez votre logement. Voici par exemple ce que vous pouvez mettre en place :

    • Des ampoules connectées programmées pour s’allumer tous les jours entre 8h et 9h, puis entre 20h et 23h, et ainsi simuler votre présence quand vous n’êtes pas là.
    • Des caméras de surveillance connectées, qui vous permettent de visionner à distance ce qui se passe chez vous, d’enregistrer les vidéos, voire même de parler à travers la caméra.
    • Des enceintes connectées, que vous pouvez allumer à distance pour diffuser de la musique, et ainsi simuler votre présence lorsque vous êtes en vacances.
  • Pour réduire sa consommation d’énergie

    Une rénovation d’appartement ou de maison est souvent l’occasion de revoir sa consommation d’énergie. D’autant plus que les obligations des propriétaires sont de plus en plus strictes. Par exemple, d’ici 2028, tous les logements qui consomment plus de 330 kwh d’énergie par m2 par an (étiquette énergie F) ne pourront pas être mis en location.

    Les objets connectés peuvent être d’excellents alliés pour vous aider dans cette transition énergétique, comme par exemple :

    • Les prises connectées qui vous permettent de suivre la consommation d’énergie de vos appareils et de les éteindre (au lieu de les laisser en veille) de 23h à 6h du matin par exemple.
    • Un système d’arrosage connecté, qui gère l’arrosage de vos plantes de manière intelligente selon la météo et le jour de la semaine.
    • Les têtes thermostatiques connectées qui permettent de connecter vos chauffages et de réguler la température de chacune des pièces selon les heures de la journée.
    • Les thermostats connectés, qui vous permettent de connecter votre chauffe-eau et ainsi contrôler la température de votre logement.
  • Pour améliorer son confort

    Avoir une maison connectée permet d’améliorer considérablement son confort de vie au quotidien. Lorsque tout est configuré selon vos habitudes, vous ne pensez plus à rien, votre maison s’occupe de tout ! Voici quelques exemples d’applications très appréciables :

    • Des capteurs dans le dressing, l’entrée ou les couloirs, pour que la lumière s’allume automatiquement dans ces lieux de passage.
    • Des ampoules connectées qui s’allument automatiquement lorsque vous êtes à 500 mètres de chez vous, pour ne pas arriver dans un logement tout noir !
    • Des volets connectés qui se ferment automatiquement le soir à 23h, ou lorsque vous quittez votre maison plus de 10 minutes.
  • Pour épater ses invités

    Avouons-le, avoir une maison connectée permet également d’épater ses amis ! Voici quelques idées d’installations connectées qui en mettront plein la vue à vos invités :

    • Des rubans LED connectés à votre musique, ou à votre rétroprojecteur, qui changent d’ambiance lumineuse selon ce qui est diffusé.
    • Un assistant vocal qui obéit à vos ordres pour jouer une musique, ou pour changer la couleur de l’éclairage.
    • Un système audio multiroom, pour diffuser la même musique dans toutes les pièces de votre maison, sauf peut-être celle de votre fille qui écoute autre chose.
    • Un frigo connecté qui vous rappelle de faire les courses lorsque vous avez vidé l’étagère à champagne.

Conseil d’expert :

Pensez votre logement connecté dans sa globalité. Vos installations doivent être pérennes, économiques et s’adapter à votre mode de vie. Seul un rénovateur d’intérieur avec une vision globale de vos besoins et des solutions domotiques sur le marché peut vous guider sur les meilleures solutions à choisir.

Nos derniers guides :

Assuré par SMA
L'assureur nº1 des entreprises du bâtiment

LBM™ - vcard qr code
N'hésitez pas à capturer ce QR code avec votre smartphone. Cela vous permettra de créer automatiquement une fiche contact avec toutes nos coordonnées.

© LES BATMEN™, SAS au capital de 10 000 euros - RCS de Paris n°899 170 625 - 13 RUE PAUL BERT 75011 PARIS FRANCE
Mentions légales - Réglage des cookies